Un souffle de jeunesse

Histoire du massage Kobido

La voie ancestrale de la beauté

 

DES VERTUS INTEMPORELLES

Histoire d'une tradition impériale

Au Japon, la santé arrive  en première position sur l'échelle  des valeurs, bien au-delà de toute richesse matérielle. La beauté est l'expression remarquable d'une santé éblouissante.  En conséquence prendre soin de sa beauté, c'est avant tout prendre soin de sa santé et ce, à titre préventif. Le Kobido répond à une philosophie du bien-être. Assainir sa peau au quotidien ne correspond pas seulement à un souci de propreté, c’est tout naturellement une hygiène de vie, un moment privilégié où l'on se concentre sur sa personne de la manière la plus inspirée. L'union du corps et de l'esprit s'incrit dans  les rituels japonais en adéquation à un art de vivre  légué par les sages zen  depuis le VIIe siècle.  Ce concept initiatique se retrouve de la même façon dans l'art de cuisiner les aliments, de préparer le thé, de tracer une calligraphie, de concevoir un bouquet de fleurs (ikébana) ou encore de recevoir un massage. La traduction littérale de KO BI DO signifie voie ancestrale de la beauté.  L'art du kobido est né de l'affrontement  des deux  grands  maîtres de l’Anma les plus fameux du pays, (Anma veut dire calmer par le toucher) à la demande de l’impératrice en 1472. Celle-ci souhaitait prévenir les dommages du temps sur la splendeur de sa jeunesse.  L'art du Kobido en est sorti victorieux. Fort d'un succès jamais démenti depuis 5 siècles jusqu'à nos jours, cette discipline a franchi l'enceinte aristocratique pour venir  s’étendre auprès de l'élite japonaise. Il demeure encore de nos jours un art  mystérieux pour nombre de japonais qui n’en a jamais eu vent. Et pour cause, ce trésor noble soigneusement gardé s'est transmis de génération en génération de façon confidentielle, tel un secret de jouvence  que l'on  s'est échangé sous le manteau.

Le Kobido représente le nom d'une compagnie et une marque déposée de produits cosmétiques. C'est une lignée dont l'un des trois héritiers dans le monde est le Dr Shogo Moshizuki maître de la 26ème génération  dont j'ai reçu les enseignements.