Un souffle de jeunesse

L'ART DU KOBIDO

Authentique lifting facial  manuel traditionnel japonais

Un rendez-vous à Paris : 06 34 29 69 80
  • Facebook Social Icon
LE  SUBLIME RITUEL  ANTI-ÀGE JAPONAIS

Une expérience ancestrale

qui restitue au présent

la splendeur naturelle

de votre peau

Des bienfaits inestimables

Dés la première séance, un souffle de jeunesse épouse votre visage, les muscles faciaux pétris en profondeur se tonifient, les pores se resserent, les cernes et les rides s'amenuisent,l'ovale du visage se raffermit soulignant des angles plus harmonieux.  La peau redensifiée apparait comme défroissée, retapissée. Un drainage en dernière phase contribuera à éliminer les toxines et à assainir la peau. Un véritable effet tenseur est ressenti à l'issue du soin pour des traits réhaussés à souhait. L'éventuelle brume de fatigue s'évapore pour faire place à un joli grain de peau qui respire la santé. Le teint s'illumine, un coup de jeune bluffant s'affiche sur votre mine radieuse.

Un savoir-faire authentique, non invasif, naturel à 100%

Plus qu'un massage facial saisissant, le kobido est avant tout un art traditionnel aux multiples vertus. Par son action relaxante, un profond sentiment de bien-être aussi bien physique que psychologique vous envahit à l'issue de la séance. Réputé pour être l'un des soins du visage bien-être rajeunissant le plus sophistiqué au monde, il ne compte pas moins de quarante-huit techniques de base extensives appelées Signature Kobido. L'effleurage raffiné dont il fait l'objet s'apparente à une chorégraphie artistique poétique à l'image "du glissement d'une vague qui caresse subtilement la surface de la peau sans faire d'ondes". La pression exercée sur  le visage dans son intégralité, en partant du décolleté jusqu'à la racine des cheveux en passant par le cou, résulte d'un savant dosage mêlant vitesse et fluidité dont l'efficacité n'a d'égale que l'élégance de la coordination de gestes simultanés désynchronisés. Une véritable prouesse technique que seul un praticien initié dans les règles de l'art est à même d'appréhender en fonction de  la géométrie   et de la qualité de peau de chaque visage. Cette technique incomparable, alliée aux tsubos (points d'acupressions exercés sur les méridiens) favorise l'équilibre du KI (circulation de l'énergie vitale également appelée souffles d'harmonie dans la culture asiatique). Des mouvements de pétrissage, de "pagayage", de percussions se conjuguent en alternance pour rendre fraicheur et vitalité à son apparence sans jamais chercher à la dénaturer. Le kobido demeure une excellente alternative pour celles qui redoutent le bistouri ou les injections, mais peut également arriver en complément de ces méthodes après avoir obtenu l'avis de son médecin. 

Une solution d'excellence

Outre  le fait qu'elles procurent une profonde relaxation sur un fond  musical étudié à cet effet, des séances assidues de kobido constituent une solution d'excellence en guise de prévention pour retarder l'apparition des premières rides vers la trentaine ; au-delà, elles contribuent à ralentir les effets du vieillissement liés aux stigmates du temps ou aux déréglements hormonaux. La microcirculation sanguine engendrée par la stimulation active du derme encourage le développement du collagène et de l'elastine  tout en favorisant l'acheminement des bons nutriments entre les différentes couches internes de la peau.

En cas de règime alimentaire prolongé, les tissus du visage s'exposent au relachement cutané, en prise avec la gravité. A cet égard, le Kobido  se révèle bénéfique en exerçant son  action "fitness" sur le visage,  à la manière dont on sculpte et muscle son corps. Une activité tonifiante de 60 minutes concentrée sur une surface aussi petite qu'un visage à l'échelle du corps participe à la redynamisation des tissus.

Quelle fréquence ?

Dans la perspective d'une sortie ou d'un rendez-vous importants où vous devez être en représentation (casting, émission de télévision etc...), une séance ponctuelle de kobido procure un effet prodigieux pour vous rendre encore plus belle. Pour des résultats durables, une pratique régulière du kobido entretient les acquis d'une séance à l'autre.  Une séance   par semaine est conseillée dans un premier temps durant les deux premiers mois suivant les besoins,  puis une fois par mois pour maintenir les bienfaits qui en résultent.

Nota-Bene : 

-Le Kobido n'est pas recommandé en cas de peau acnéique sévère, souffrant de couperose ou ayant subi de fortes irritations. 

- En cas de port de lentilles, Il est demandé de les retirer durant la séance.

Tarifs

Une séance de kobido de 60 minutes avec utilisation d'hydrolats, produits naturelles bio, oshibori (serviette chaude odorante).

Sur place : 85 euros. 

Domicile ou entreprise : 120 euros.

LE KOBIDO : UN ART TRADITIONNEL AUX VERTUS INTEMPORELLES

Histoire d'une tradition impériale

Au Japon, la santé arrive  en première position sur l'échelle  des valeurs, au-delà de toute richesse matérielle. La beauté est l'expression remarquable d'une santé éblouissante.  En conséquence prendre soin de sa beauté, c'est avant tout prendre soin de sa santé à titre préventif. Le Kobido répond à une philosophie du bien-être. Assainir sa peau au quotidien ne correspond pas seulement à un souci de propreté, c’est tout naturellement une hygiène de vie, un moment privilégié où l'on se concentre sur sa personne de façon quasi-méditative. L'union du corps et de l'esprit s'incrit dans  les rituels japonais en adéquation à un art de vivre  légué par les sages zen  depuis le VIIe siècle.  Ce concept initiatique se retrouve de la  même façon dans l'art de cuisiner les aliments, de préparer le thé, de tracer une calligraphie, de concevoir un bouquet de fleur (ikébana) ou encore de recevoir un massage. La traduction littérale de KO BI DO signifie voie ancestrale de la beauté.  L'art du kobido est né de l'affrontement  des deux  grands  maîtres de l’Anma les plus fameux du pays, (Anma veut dire calmer par le toucher) à la demande de l’impératrice en 1472. Celle-ci souhaitait prévenir les dommages du temps sur la splendeur de sa jeunesse.  L'art du Kobido en est sorti victorieux.  Fort d'un succès jamais démenti depuis 5 siècles jusqu'à nos jours, cette discipline a franchi l'enceinte aristocratique pour venir  s’étendre auprès de l'élite japonaise. Il demeure encore de nos jours un art  mystérieux pour nombre de japonais qui n’en a jamais eu vent. Et pour cause, ce trésor noble soigneusement gardé semble se transmettre de façon confidentielle, tel un secret de jouvence  que l'on  s'échange sous le manteau.

Le Kobido représente le nom d'une compagnie et une marque déposée de produits cosmétiques. C'est une lignée dont l'un des trois héritiers dans le monde est le Dr Shogo Moshizuki maître de la 26ème génération. 

UNE ARTISTE FACIALIST AGRÉEE

Elisabeth Alimi, Dr Shogo Moshizuki

"Façonner votre visage comme une oeuvre d'art"

                                           - Elisabeth Alimi -

 

 

Qui suis-je ? 

Bien qu'originellement je sois diplomée de l'ESSEC-IMD, ma passion première reste l'art sous ses formes les plus diverses. Artiste photographe portraitiste, je suis également praticienne facialist agréee en art du Kobido. J’ai eu l'honneur et le privilège de faire mon apprentissage en Kobido avec le fameux Docteur Shogo Moshizoki en personne,  héritier direct grand maître japonais de la lignée KOBIDO, de la 26ème génération, (successeur du grand maître ITO après sa mort), celui-ci a pratiqué son art  auprès de nombreuses stars aux USA et autres grandes personnalités dans le monde avant de retourner vivre au Japon.  Amoureuse inconditionnelle de l’art,  je me suis toujours attachée dans mes photographies à refléter la beauté intérieure dans l’expression naturelle du visage, une peau saine, lumineuse, éclatante de santé est non seulement dans la conception japonaise le reflet d'une bonne santé, mais elle attire incontestablement l'oeil bien plus que n'importe quel autre artifice. pratiquer le Kobido, m’est apparu comme une continuité évidente. La quintessence de cette discipline repose essentiellement sur l'art et la concentration avec lesquels elle s'exerce. Façonner un visage comme une oeuvre d'art, telle est ma devise, ce à quoi je m'y applique avec toute l'expérience de mon regard depuis de nombreuses années.

 

LA PRESSE EN PARLE

Extraits de L'article de LINH PHAM (ELLE du 25 mars 2016) :

" En fait l'authentique KOBIDO n'est pratiqué que par une élite d'une cinquantaine de thérapeute dans le monde, dont cinq en France". "Le docteur  Shogo Moshizuki, medecin et spécialiste du massage japonais est le maître de la 26 eme génération de la Maison Kobido... Le maître accepte peu d'élèves et l'apprentissage est rigoureux".

"On se relève de la table de massage avec la sensation d'une peau très ferme, comme "injectée" et des muscles bien présents !

"... l'efficacité du massage sur la qualité de la peau est scientifiquement prouvée ! "Depuis les années 80, on sait que certains types cellulaires, tels que les fibroblastes (les usines à collagène et élastine de la peau) et les cellules endothéliales (celle qui tapissent les vaisseaux), réagissent positivement aux stimulations du massage."

Le bien-être visible à l'oeil nu